Partagez | 
 

 Sora Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sora Evans
■ Accro de Guitar Hero ■

avatar
• Messages : 181
• Inscrit le : 09/05/2010
• Localisation : Partout!


Le Personnage
• Handicap: Psychique
• Âge: 27
• Relations:

MessageSujet: Sora Evans   Lun 21 Jan 2013, 21:13

Sora Evans

L'identitée


  • Nom : Evans
  • Prénom : Sora
  • Âge : 27 ans
  • Origine : Japonaise
  • Groupe : Célébrité

Le handicap

  • Handicap :
    Cécité de son oeil droit et il est atteint du syndrôme de Peter Pan
  • Brève description de ces handicaps :
    Cécité de son oeil droit: Il est incapable de voir avec son oeil droit. C'est le noir complet.
    Syndrôme de Peter Pan: Un esprit d'enfant dans un corps d'adulte... Cela résume ce syndrôme à merveille.

Le caractère

Voilà, bien des années ont passé... Le grand Sora au caractère d'enfant n'est plus ce qu'il était.
Ce qui change avec l'ancien Sora, c'est sans conteste son sens pratique qui s'est développer et son autonomie acquise. Rappelez-vous, le jeune adulte ne pouvait pas rester tous seul, ne pouvait pas faire grand chose tout seul. C'était une phobie, pourquoi? Sans doute le contexte familial de son enfance, où il était choyé et adulé, et son syndrome qu'il n'avait chercher à arranger et même, qu'il amplifiait sans s'en rendre compte. Maintenant, c'est devenu un Homme, avec un grand H. Il n'est plus vraiment le petit garçon dans un corps d'adulte, enfin en apparence. Bizarrement, peu de personne peuvent le reconnaître, tellement le changement est hallucinant. En fait, son caractère était tellement à l'extrême, que devenir une personne avec un caractère simple, qui se range dans le moule, le rend tout simplement mature, enfin! Donc, pour être plus précis, Sora se débrouille seul, il n'a plus besoin d'aide, comme un grand garçon de 27 ans. Il supporte facilement la solitude, les contraintes de la vie, etc...
Enfin, Sora reste quand même atteint d'un handicap, qu'on se le dise. Seulement, celui-ci est moins visible et passerais presque inaperçu, même si certain trait de caractère reste les mêmes. Par exemple, sa gentillesse et son amour pour les personnes ne changent pas. Toujours là pour aider 'importe qui, toujours aussi impulsif dans sa façon d'être, si ce n'était pas le cas, ce ne serait plus Sora.
Ses difficultés restent aussi inchangés pour la perception du temps et son caractère à vouloir s'amuser (faire la fête pour être précis) malgré son âge. Justement, il devrait se calmer, chercher à se stabiliser, mais son envie d'aventure, de liberté et surtout sa curiosité l'oblige à bouger en permanence, s'aventurer dans les problèmes des autres pour les résoudre ou encore à s'amuser à taquiner gentiment les gens qui font la tête.
Ce qui change énormément pour notre Sora, c'est son côté obscur qui se répand peu à peu dans sa façon de penser. Le gentil Sora, qui ne pouvait pas penser en mal, qui ne pouvait pas dire du mal de quelque chose, qui était trop gentil en clair... Et bien, cela a changé! Parfois, et de plus en plus, il peut devenir violent, déprimé voire agressif. C'est lié à son histoire loin de Pacydna, mais ces épisodes sombres dans l'existence du garçon démontre d'un mal être mentale, car peu à peu, il se rend compte d'être différent des gens de son âge. Vous aurez compris qu'il ne possède plus cette naïveté si merveilleuse, qui l'éloignait des problèmes liés à son handicap. Reconnaître son handicap, surtout se rendre compte que l'on est plus un enfant n'a pas été facile pour lui. Du coup, parfois, il explose et on a du mal à le comprendre.
Mais ne vous faites pas de soucis, malgré ce caractère, un petit peu compliqué, il faut se souvenir qu'il est un joyeux fêtard, capable d'assumer sa vie et se comporter comme un adulte, qui peut se traduire par des crises de violences ou de déprime...

Le physique

Sora n'a pas beaucoup changé physiquement, quoique... D'abord, commençons par les banalités. C'est un garçon aux cheveux rouges orangés, évidemment teints il y a un moment déjà, mais comme cela lui va bien, il garde cette couleur peu commune. Sa peau est claire, son oeil gauche est d'un vert émeraude peu banal qui lui donne un air doux et malicieux à la fois. Son autre oeil, ne pouvant pas voir, il préfère le masquer avec un cache-oeil noir. Cependant, il a beaucoup moins de mal avec cette cécité. En effet, il arrive que parfois, il retire son cache et se promène dans la rue, laissant paraître ses deux yeux verts. Il a fortement grandit, devenant un grand monsieur d'1m85 au moins. Son poids se régule, mais ne dépasse pas les 65 kilos pour le plus grand désespoir de sa mère, voulant le voir un peu plus portant pour une grande tige comme lui. Vous l'aurez donc compris, Sora n'est pas très musclé, mais ne vous trompez pas pour autant, il reste quelqu'un de courageux et quand il s'agit d'aider autrui dans un combat, il s'engage dans la bataille. En fait, si niveau force, il n'excelle pas autant qu'il le pourrait, en vitesse par contre... Oui, son physique démontre bien qu'il a prit l'habitude de faire des joggings réguliers, des sports de courses ou d'endurances.
Sinon, que pouvons nous dire d'autre sur son physique? Ah oui! Sa voix! Après tout, c'est son job, alors autant en parler! L'idole des jeunes filles, des petites minettes pubères est révolu! En fait, pour être tout a faire précis, il a encore des fans très jeunes ou adolescentes, mais ses musiques sont plus douces et à la fois plus triste, plus sentimentales. Les jeunes femmes craquent pour les slows qui sortent de ses musiques. Cependant, et c'est là que cela change, Sora s'est diversifié! Il chante régulièrement du rock et fait de nombreux featuring avec des djs pour les boîtes de nuit. Pourquoi? Parce qu'il a tout simplement mué légèrement. Sa voix un peu aigu et parfois grave dans ses anciennes chansons, c'est transformé en une voix résolument grave, adulte et tranquille, voire complètement posé, tel un psy. Quand on entend sa voix un peu rauque, on imagine un personnage d'un certain style un peu bourgeois, mais radicalement prince charmant pour les demoiselles. Il n'a pas de problème de diction, il vous envoûte par sa voix de crooner américain. D'ailleurs, en parlant d'américain, on entend à présent un léger accent venu des United States. Le japonais étant un peu chantant, ses paroles dites dans cette langue sont presque risible parfois. Il préfère parfois parler anglais, langue non natale on peut dire -malgré que ses parents, anciens anglais, lui apprenaient cette langue- que l'anglais est sa langue de référence, beaucoup plus adapté à sa voix de maintenant.
Parlons maintenant du style vestimentaire complètement bouleversé par tant d'année. Fini les haut-de-forme, les vêtements bizarres! Oust les couleurs qui aveuglaient les passants! Basta les froufrous, les habits du carnaval! Maintenant, Sora est, pourra-t-on dire, clean! Vêtements sobres, jeans, tee-shirt, rien de particulier. Il prend de tout, tant que cela fait adulte. D'ailleurs, il n'hésite plus à ses mettre en costard cravate pour des réunions importantes. Il a bien changé, notre petit Sora avec des accoutrement parfois fort prodigieux, maintenant, il se fond dans la masse. Il devient un homme tout a fait naturel.

L'histoire

Histoire de la première version:
 

5 années, voilà le temps qu'il a fallu à Sora pour que son destin change... Vous vous demandez sans aucun doute pourquoi... Je vais essayer de vous l'expliquer simplement.
Pacydna city, Sora y a vécu peu de temps, assez pour faire quelques rencontres plus ou moins importantes. Mais vous savez, le bonheur reste peu de temps, c'est justement un bienfait, si on ne connait pas la peine, on ne connait pas le bonheur... Donc, expliquons ce qui s'est déroulé ces 5 dernières années!

Il vivait gentiment dans Pacydna, ne se souciant pas de sa carrière ni d'autres problèmes récurrent à la vie d'une personne saine. Mais tous changea par un coup de fil, un appel banal qui impliqua de grands changements... Donc, Sora restait tranquillement dans son canapé, chez lui, dans son nid douillet dira-t-on. Il regardait la télé, sans aucune autre occupation, toujours avec un garde-du-corps ou un manager pour qu'il ne reste pas seul, dans cette grande salle colorée. Enroulé dans une grande couverture pour ne pas avoir froid, il tombait peu à peu dans les bras de Morphée, mais c'était sans compter le téléphone. Surpris et un peu dans les vapes, ce fut son manager qui décrocha le combiné et hocha la tête avant de le tendre doucement à Sora, tout en prononçant le mot magique, celui qui fit directement sourire l'homme à moitié endormi pour le réveiller entièrement...

Sora •« Allô? Maman? Cela me fait tellement plaisir de t'entendre! Oui, je vais bien! Toi et papa aussi? Comment? Ok! J'arrive le plus vite possible! »

Sora ne perdit pas un instant, sautant de son canapé et s'approchant de son manager, il lui fit part de son envie de retourner auprès de ses parents. Ni une, ni deux, le manager leur dégotait un billet pour rendre une petite visite à ses parents, qui le demandait sans tarder. Le soir, il préparait sa valise, il prit quelques vêtements, des objets inutiles mais mignon selon lui, des cadeaux pour ses parents, etc... Puis, il embarqua sans tarder, ne pensant pas qu'il ne reviendrait dans cette ville que 5 ans plus tard. Il disait presque adieu à une ville qu'il commençait à profondément aimer. Dans un jet privé, loué pour un transport rapide et sans encombre, Sora s'installait dans le fauteuil en cuir et commença à s'amuser à baisser et à remonter son siège, tout content de ses bêtises, sous le regard amusé de son manager.

Pendant ce temps, dans la demeure des parents, la maman de Sora regardait son mari et une autre personne, un ami de famille pas comme les autres. Cet homme était bizarre, il inspirait à la fois la confiance et à la fois le respect des années. Il était imperturbable, patient et regardait lentement autour de lui les décorations et les photos qui jaugeaient la pièce. Le père de Sora tournait en rond, la main sur son menton, s'arrêtant de temps en temps devant une photo de son fils adoré. Un sourire s'afficha sur les lèvres de l'invité puis il sirota délicatement une tasse de thé avant de décrocher un "cela ira, vous avez fait le bon choix". Comme si elle attendait cette phrase, la mère décrocha elle aussi un sourire timide. Pourtant, l'ambiance tendue resta dans le petit salon. La mystérieuse personne admirait maintenant la pièce remplis d'objets rappelant leur fils : photos, CDs, petites figurines et j'en passe. Il comprenait peu à peu la situation dans laquelle il allait devoir s’immiscer. Il se leva lentement et de façon assez solennelle avant de se diriger vers les parents de Sora pour leur tendre sa main droite. Après un serrage de main assez bref, il s'en alla, sachant qu'il reviendrait le lendemain. La journée allait être difficile et surtout très longue...

Le lendemain justement, Sora se retrouvait dans le salon familial en présence de ses parents, ayant repris des couleurs, tous sourire de voir leur enfant adoré. L'homme mystérieux de la veille était là aussi, toisant sympathiquement l'idole des jeunes filles qui lui rendait gentiment son regard, plus malicieux que jamais. Pendant de longues minutes de silence et de regards échangés, l'homme s'inclina légèrement pour saluer son interlocuteur avant de se présenter dignement. Ainsi donc, son nom était Hiroo Yusa. Sora ne savait pas comment réagir face à se japonais typique, brun, cheveux longs, yeux un peu plissés pour laisser passer un regard inexpressif, un sourire à la fois permanent et faux, un costard cravate des plus simples mais qui laissaient entrevoir une peau blanchâtre et surtout, son attitude faussement décontracté dans une position des plus droites et des plus solennelles. Il passa une main dans ses cheveux avant de rechercher dans sa poche un étui de lunette. Il sortit la paire qui s'y trouvait et les enfila avec une dignité qui faisait presque peur à Sora, ne sachant pas comment se comporter avec cet homme. Hiroo rejoignit ses mains et débuta un monologue:

Hiroo •« Je suis heureux de vous voir, Evans-san. Vous ne me connaissez pas mais nous allons apprendre à se connaître dans les prochains mois... Je suis psychiatre, vous devez vous dire que vous n'en avez pas besoin, mais je pense sérieusement le contraire. N'allez pas vous imaginer que je vous crois fou, je traite -si je peux employer ce terme- des personnes souffrant du syndrome de Peter Pan. Je suis vraiment épaté de voir qu'à ton âge, tu ne subisses pas les premiers effets troublant du syndrome. Tu sais, pour le moment, tu te sens peut-être très bien, mais les difficultés vont vite s'accumuler, pour toi et ton entourage. Je pourrais t'en parler pendant des heures, mais nous avons tous notre temps pour cela. J'ai commencé à en discuter avec tes parents et lorsque j'ai approfondis les choses, ils ont tous de suite accepté. Nous allons, si tu le désires, commencer une "thérapie". Il faut par contre que je t'informe de quelque chose, cette "thérapie" n'est pas anodine, elle traite un trouble que j’emploierais de mental et peut, dans certains cas très rare, aggraver le syndrome dans un stade supérieur. Ne te focalise pas sur ça, tout ira bien. Je te laisse un dossier avec certaines questions que tu dois te poser décrites à l'intérieur. Je te laisse une semaine pour te décider et d'ici là, pèse le pour et le contre. »

Son ton monotone, sa fausse tentative d'analyse -voire d'intimidation- et surtout, ce changement du "vous" pour le"tu" n'avait pas choqué Sora. Non, c'était plutôt le discours du psychiatre sur ce qu'il pourrait devenir. Que son syndrome s'aggrave? Qu'est ce qu'il entendait par là? Ses questions resteraient vaines jusqu'à ce qu'Hiroo revienne dans sa maison. D'ailleurs, celui-ci partit de la demeure des EVANS, laissant Sora dans le flou total. Sans se poser d'autres questions, il remonta dans sa chambre, désemparé et intrigué par la plaquette que lui avait donné Hiroo. Quand la porte claqua doucement, la mère de Sora se mit à trembler si fort que seul les bras de son mari purent la soutenir pour qu'elle ne tombe pas par terre. Elle empoigna assez fort le bras de ce dernier et plongea sa tête dans la nuque de son époux. Ils devaient se soutenir, car malgré ce silence pesant dans la maison, tous deux savaient que les jours heureux étaient terminés pour un moment, qu'ils ne reviendraient pas de sitôt. Cependant, les parents de Sora n'ignoraient pas le syndrome de leur enfant, ils n'avaient rien fait pour l'aider, ils l'avaient laissé devenir quelqu'un qu'il n'aurait dû être, pensant qu'il resterait heureux toute sa vie, mais c'était totalement faux. Ils s'en voulaient de devoir faire subir à leur fils une thérapie, car ils continuaient de penser que s'était de leur fautes si Sora était atteint du syndrome de Peter Pan. Pendant ce temps, notre jeune homme, assit sur son ancien lit, découvrait avec horreur ce que sa "maladie" -comme il pensait, déjà à cette époque- pourrait faire de lui: misogyne, narcissique, jouer l'adulte voire dépressif. D'abord, il ne voulait pas le croire, puis une évidence le frappa, à 22 ans, il restait différent des autres personnes et si son syndrome était justement "un syndrome", ce n'était peut-être pas pour rien. Il jeta le petit prospectus à ses pieds, puis pointa son regard vers les nombreux posters de ses tournées. Cela allait-il s'achever?

2 semaines plus tard, la décision fut prise. Sora, ses parents et Hiroo se trouvait maintenant devant un prestigieux hôpital psychiatrique du doux nom d'hôpital du "Soleil Bleu". Evidemment, ici, il était tabou d'employer le mot "psychiatrie" ou "fou" en général. Mais un chien errant restera ou toujours un chien errant, pourrait-on dire. Malgré les jolis jardins, les beaux bâtiments disséminés ici et là pour éviter une grosse structure macabre, l'hôpital resterait toujours cet hôpital où allait vivre un instant donné Sora. Les parents de ce dernier pleurait à chaudes larmes, ayant peur pour leur unique progéniture, Sora essayait pourtant de garder confiance, de jouer les grands idiots en rassurant sa mère comme quoi il irait bien, mais au fond de lui, une peur inexplicable lui tordait les boyaux. Il plongea son regard dans celui d'une personne assise sur un des bancs. Il toisa Sora intensément et d'un coup, il se mit à pleurer sans raison. « Rassurant... » pensa Sora après avoir sentit un frisson parcourir son cou. Hiroo avait vu ce drame quotidien au Soleil Bleu, son regard restait pourtant inchangé, comme s'il se doutait que Sora pourrait finir ainsi. Seulement, le défi était si tentant et si merveilleux à accomplir, de plus, la personnalité déchu -il fallait l'avouer, Sora n'était plus la grande star qu'il avait pu être- pourrait permettre à Hiroo de devenir célèbre dans le monde entier pour avoir soigné le jeune homme. Il serait prêt à tout, même à détruire et reconstruire entièrement la personnalité de son patient pour accomplir son rêve.

Sora était assit sur son lit, une infirmière était près de lui comme pour le rassurer. Hiroo rentra dans la salle et sourit gentiment à son patient. Hier encore, Sora découvrait sa chambre, une grande pièce spécialement réservée pour lui seul. Le lit était commun, mais les couleurs étaient vives comme de l'orange, du rouge et du jaune. Les vêtements de Sora, si chatoyants, avaient été remplacé par des Tee-shirt amples et des jeans sans personnalité. Sora se sentait assez mal, c'était d'ailleurs pourquoi il avait requis la présence d'Hiroo, étant le seul qu'il était autorisé à voir. Il avait des nausées et il n'avait pas dormi de la nuit. Hiroo fit un signe de tête à l'infirmière pour la congédier. Lorsque les deux hommes furent seuls dans la salle, Hiroo cacha mal son enthousiasme et sans le savoir, le début de la "guérison" allait bientôt commencer pour Sora. Le psychiatre s'approcha de la fenêtre, vérifia si elle était bien fermée et tourna lentement les talons. Sans un mot et sous les yeux ronds de son patient, il sortit de la salle. Un bruit de clé se fit entendre dans la pièce silencieuse et seul les battements dans ses tempes tira Sora de la rêverie. Il se leva et frappa machinalement à la porte, ayant peur que quelqu'un en sorte pour lui faire peur, mais seul un « Bonne chance » d'Hiroo lui fit comprendre la gravité de la situation. Il se jeta sur le petit bouton permettant d'appeler les infirmières, cependant, malgré ses efforts à faire retentir le bruit strident de la sonnette, aucune personne n'entra dans la pièce. Il était seul. Il tremblait tellement qu'il dut s'asseoir par terre pour ne pas tomber à la renverse. La psychose d'être abandonné, son besoin permanent d'être en présence d'autres êtres humains, tout resurgissait sous la forme d'une abominable terreur.

Les cris, les pleures, les coups contre la porte jusqu'à s'en faire saigner les mains, les objets lancés contre les murs, voilà ce qui fit le jeune homme dans sa chambre. Pendant une longue semaine, Sora fut privé du moindre contact humain. Pour ses repas, le personnel médical attendait que le bonhomme aux cheveux rouges dorme ou plutôt s'endorme à cause de l'épuisement, pour lui apporter de quoi se nourrir. Mais, même avec ça, il perdit plusieurs kilos parce qu'il refusait de s'alimenter. Le beau Sora au sourire si doux et si communicatif n'était plus que l'ombre de lui-même. Des cernes énormes sous les yeux, des traces de sanglots creusés sur ses joues déconfites et sombres, des yeux tournés dans l'inconnu et n'apportant aucun élément de communication que lui seul avait le secret, ses lèvres ternes n'affichaient qu'une morne grimace de peur, mêlée à la rage et à la douleur. Recroquevillé contre un mur, ne prêtant même pas attention à la pluie battante qui coulait contre la vitre, Sora n'était vraiment plus reconnaissable. Cependant, au bout d'une semaine de captivité et seulement au bout de ce laps de temps infernal pour Sora, la porte s'ouvrit et Hiroo entra dans la pièce, toisa son malheureux patient et dans un souffle, prononça un « Nous pouvons commencer... » qui sonna comme une sentence pour le jeune homme. Si chaque épreuve du psychiatre était ainsi, Sora redoutait la prochaine... Ils se retrouvèrent dans une pièce froide, sans charme, sans charisme pourra-t-on expliquer. Sora était dans un fauteuil en cuir noir alors que son interlocuteur était debout, derrière lui. Hiroo s'approcha de son patient et posa sa main sur l'épaule du jeune garçon.

Hiroo •« Alors? Comment te sens-tu maintenant? Tu sais dés à présent que tu peux parvenir à vivre sans la présence d'une autre personne près de toi. Beaucoup de gens vivent seul, un enfant n'y arriverait pas, mais toi, en tant qu'adulte, tu dois y arriver... Non, tu y es parvenu. »

Sora •« ... Je... Je vous déteste... »

Hiroo •« Parfait, je ne suis pas là pour me faire aimer. En fait, je dirais même que tu ne me déteste pas pour l'instant, car cette épreuve était la plus simple, donc tu risques fortement de me détester à la fin... Bon, nous allons débuter les vrais exercices pour que tu deviennes un adulte responsable et autonome. »

5 ans plus tard, le réveil sonna dans l'immense appartement de Sora, il éteignit la sonnerie avant de voir l'heure qu'il indiquait. 7 heure du matin, comme d'habitude, pensa l'homme en sortant de l'étreinte de ses draps. Comme chaque matin, il ouvrit les stores électriques, dévoilant d'immense baies vitrés tourné vers le centre de New York. La "sky line" lui tendait ses bras et avec un ravissement mal dissimulé, il se permit même quelques pas de danse vers sa cuisine. Il en profita pour allumer son répondeur, qui affichait déjà 5 messages en son absence.

« BIP, reçu hier à 9h14 " Salut Sora, c'est Ju', tu sais, la fille avec qui t'a pas arrêté de danser bourré à la soirée VIP! Voilà, je pensais peut-être que... Enfin, si tu repasses du côté de Las Vegas, n'oublie pas de me recontacter. Bisou!"
« BIP, reçu hier à 13h56 " Bonjour mon chéri, c'est maman. Je voulais savoir si tu allais bien et si tu pouvais me rappeler. Je voulais en fait organiser une grande fête pour l'anniversaire de ton père, du coup je pensais que cela te ferais plaisir d'y participer, voire d'organiser si tu as le temps. Bisou mon coeur... "
« BIP, reçu hier à 14h25 " Yo mec! C'est ton producteur adoré...! J'ai une super nouvelle! Tu sais le mec qui a fait un tube avec un air bidon, tu vois l'autre avec sa mèche bleue et verte qui a vendu un bon paquet de disques depuis 1 mois, il voudrais faire un featuring avec toi. Je te dirais pas le montant estimé pour le single, mais imagine pleins de zéro... Rah, j'suis riche depuis que t'es là, baby! Bon, t'as intérêt à ramener tes fesses rapidos!
« BIP, reçu hier à 22h53 " Bonsoir Sora, c'est Hiroo, je voulais savoir comment tu allais depuis la dernière fois que l'on s'est vu. Je passe bientôt du côté de New York, on devrait reprendre un verre à l'occasion. Oh, j'allais oublier! Tu devrais recevoir dans peu de temps mon livre en avant-première. Je voudrais que tu me dises ce que tu en penses avant que je remette la maquette entière à l'éditeur. Bonne soirée, je présume...
« BIP, reçu ce matin à 00h06 "Bonjour, j'appelle de la part de la préfecture de Pacydna City, nous avons retrouvé une peluche portant votre nom et prénom. Après recherche, nous avons obtenu votre numéro de téléphone et nous espérons que vous reviendrez rechercher votre objet. Sinon, vous n'avez qu'a nous rappeler pour que l'on jette ou donne cette peluche. Merci de votre compréhension.
« BIIIIPPP...

Sora s'arrêta de boire son café au dernier message. Pacydna City? Ce nom lui disait quelque chose. Puis, après un temps de réflexion -on est le matin, il ne faut pas l'oublier-, Sora sauta de sa chaise et prit dans la volée son téléphone portable. Il passa un appel rapide à son producteur, Bradley -"Brad"- Smith, un anglais ayant vécu entièrement à New York, d'où son langage assez cru malgré son nom de grande famille. Sans hésitation, le chanteur obligea son ami à faire le déplacement jusqu'à Pacydna City. Après une heure de discussion à sens unique, Sora eu le dernier mot. Ensuite, il prit un taxi pour rejoindre son jet privé...

Pacydna City. Il avait tout plaqué d'un coup pour retrouver cette ville merveilleuse, là où il avait rencontré des gens formidables et pourtant, tout avait changé. Ce lieu ne devait accueillir que des handicapés, mais depuis peu, des gens sans aucun handicap venaient déambuler dans les rues. Avec des lunettes de Soleil, un blouson noir, un tee-shirt vert pâle et son jeans délavé, il passait totalement inaperçu. Brad le suivait à la trace, se sentant mal à l'aise dans cette ville où les fauteuils roulants circulaient librement et les gens avec des cannes blanches attendaient gentiment sur le bord de la route que la couleur soit indiquée par une voix féminine. Brad craignait ce que voulait lui faire montrer son "prodige". Il ne fut pas déçu de sa vision, une sublime villa inhabitée, enfin, pour le moment, déclara avec amusement Sora. Brad passa sa main dans ses cheveux, soupira un long moment et ne put que répondre « Tu me le paieras avec tes caprices... »


Vous êtes ?
  • Âge : 19 ans >w<
  • Passion(s) : Ecrire, graph'
  • Travail/Études : Ostéopathie
  • Comment avez-vous connus le forum ? : Bah j'étais déjà là, donc...! xD
  • Un de vos proches est-il en situation de handicap ? : Non
  • Un dernier mot ? : ENJOY! c:


Dernière édition par Sora Evans le Mer 06 Mar 2013, 18:24, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvia Thunderwing
Fondatrice - Cherche toujours à changer quelque chose

avatar
Fondatrice - Cherche toujours à changer quelque chose
• Messages : 789
• Inscrit le : 16/11/2009


Le Personnage
• Handicap: Moteur
• Âge: 22 ans
• Relations:

MessageSujet: Re: Sora Evans   Lun 21 Jan 2013, 21:38

Re-bienvenue ! [Enfin, ça fais un petit moment mais c'est pour la forme]

Franchement, bon courage pour refaire ta fiche !! [Parce que l'autre était très complète et très bien faite...]
Je sais ce que ça fait, moi-même je n'ai même pas finis la mienne...
Comment ça fonda incompétente ?! Je dénonce pas mais mon co-fonda c'est pire ! u.u
Disons que c'est la ré-ouverture officielle pour tout le monde, je vais devoir endosser la responsabilité de fonda maintenant !

Contente de pouvoir conter sur toi ! Smile
Et si tu as des questions, on sait jamais, tu connais le chemin pour MP x)

---------------------------------------×---------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pacydna-city.forumactif.com
Sora Evans
■ Accro de Guitar Hero ■

avatar
• Messages : 181
• Inscrit le : 09/05/2010
• Localisation : Partout!


Le Personnage
• Handicap: Psychique
• Âge: 27
• Relations:

MessageSujet: Re: Sora Evans   Mer 06 Mar 2013, 18:25

J'ai finish ma fiche ! ♥ Désolé du temps que j'ai pris pour la faire, j'espère que j'ai pas fait trop de fautes (flemme de relire mon physique! xD)

Voili voilou! c:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvia Thunderwing
Fondatrice - Cherche toujours à changer quelque chose

avatar
Fondatrice - Cherche toujours à changer quelque chose
• Messages : 789
• Inscrit le : 16/11/2009


Le Personnage
• Handicap: Moteur
• Âge: 22 ans
• Relations:

MessageSujet: Re: Sora Evans   Mer 06 Mar 2013, 20:33

Pas grave, pas grave pour le temps mis pour la fiche...
Comme je disais, le forum tourne beaucoup au ralentis et j'ai moi-même mis un certain temps à la refaire.

Donc, pour parler de ta fiche !
Nickel, comme la dernière fois ! Je n'ai pas fais attention s'il y avait des fautes, je viens de sortir de 5 heures de cours magistral alors je n'ai pas les yeux en face des trous !
J'ai beaucoup aimé son histoire, très touchante, j'ai faillis avoir la larme à l'oeil ! La manière dont tu as amené Pacydna City est très bien faite ! L'ancien caractère de Sora va un peu me manquer, mais il plaira beaucoup plus à Sylvia, ça c'est indéniable.. Enfin, je ne vais pas m'étaler la dessus. D'autant plus s'il a une voix rauque, là, il n'y a pas que Sylvia que ça va enchanté u.u Bref, j'ai hâte de pouvoir RP avec toi ! *-*

En parlant de ça, je n'ai même pas besoin de me concerté avec mon co-fonda - et j'ai surtout la flemme - tu es validé !
je te met tes couleurs et tu pourras commencé à RP tranquillement :3

Récemment, je me suis mise à mettre des images sous les avatars - non, ce n'est pas parce que je m'ennuyais *siffle* - Donc si tu veux, tu peux changer de nom de rang - puisque Sora a changé - et avoir une tite image en plus.

Ah et surtout, j'espère que tu t'amuseras bien avec nous !! Very Happy

---------------------------------------×---------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pacydna-city.forumactif.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sora Evans   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sora Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» petit inventaire des techniques de Sora Shizen
» Evans Paul dans la tourmente: les deputés parlent...
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pacydna City ::  :: Fiches d'Identités :: Fiches Acceptées-