Partagez | 
 

 Mourir écrabouillé sous une bibliothèque [Fini - Suite à l'hôpital]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Robin Flavia
Emmerdeur International

avatar
• Messages : 427
• Inscrit le : 12/06/2010
• Localisation : Dans un monde de Ouf' mon frère ! =°


Le Personnage
• Handicap:
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Mourir écrabouillé sous une bibliothèque [Fini - Suite à l'hôpital]   Sam 12 Juin 2010, 20:38

Il faisait noir.
Au loin, j'entendais faiblement le chant des oiseaux et le ronflement régulier de la circulation routière.
J'étais allongé sur quelque chose de très dur et je mis longtemps à sortir de ma torpeur. Une fois un peu plus éveillé, je bâillai, frottai mes yeux encore ensommeillés, m'étirai longuement, me retournai et... faillis tomber dans le vide ! Je me rattrapais de justesse, le cœur battant la chamade. Je venais de frôler l'infarctus, là ! Ça avait au moins eu l'avantage de me réveiller complétement.
C'est à ce moment que je me rendis compte que je ne me trouvais pas chez moi, ni même dans un lieu que je connaissais. C'était une bibliothèque. Pour plus de précision, je dois vous dire que j'étais allongé au sommet de l'une des étagères de bois sombre. Au rayon des Atlas, d'après ce que je pouvais lire sur les tranches des livres soigneusement rangés sous moi.
Je me redressais lentement, observant l'immense bibliothèque depuis mon perchoir. Elle était très haute de plafond, les étagères semblaient former un labyrinthe bien ordonné et les grandes fenêtres en ogive inondaient la salle de lumière. Au-dehors, le soleil brillait intensément dans le ciel bleu. Je pouvais également voir de gigantesques pins parasols, et la mer qui paraissait s'étendre à l'infini.
La mer...
L'information mit quelques secondes à attendre mon cerveau embrumé.

Mais où étais-je ? Que s'était-il donc passé ?
Lentement, les souvenirs des évènements de la veille et de mon arrivée dans la ville de Pacydna se remirent en place dans ma tête, comme une vieille mécanique rouillée. Voilà donc où je me trouvais : dans une ville adaptée aux personnes handicapées. Aux gens comme moi... Au moins, j'étais sûr de ne plus avoir mes parents sur le dos ! C'était déjà un soulagement. Mais pourquoi Gareth était-il venu me planter ici ? En haut d'un bibliothèque ? Et où étaient mes affaires ?
En me tordant dans tous les sens, je me passai une main dans le dos et sentit une grosse bosse douloureuse au-dessus de mes hanches. Un dernier souvenir d'un père que j'adorais, mais que je ne pouvais plus supporter... Je relevai mon pantalon et vis que j'avais une énorme plaie en travers du genou droit, avec au moins dix points de suture ! L'accident de voiture, cette fois. Adieu, la Golf de ma mère !

Bon. Il fallait bien que je me décide à descendre de cette étagère !
Je me mis debout et me préparai à sauter. Je voulais faire comme dans les films d'action américains : plonger, faire un roulé-boulé et me relever avant de partir en courant. Alors je pris une grande inspiration, bondis et sautai dans le vide. C'était une très mauvaise idée. Le plongeon, c'était bien ; le roulé-boulé, une véritable catastrophe ! Je me tordis le pied gauche, puis le poignet droit en voulant me rattraper et enfin, je finis face contre terre, le nez écrabouillé sur le carrelage froid de la bibliothèque.
J'avais très mal, mais aussi très envie de rire en pensant à la tête que j'aurais eue si je m'étais en plus éclaté les dents par terre ! Je repris mon chemin en boitillant, puis en sautant à cloche-pied, m'aidant parfois des rayonnages pour ne pas tomber. Si quelqu'un pouvait me voir à cet instant, je crois que ce souvenir ferait partie des plus grandes hontes de ma vie ! Mais il fallait bien avouer que je m'amusais comme un petit fou !

Je m'arrêtai brusquement devant le rayon des DVDs. Il n'était pas très bien garni, contrairement au reste de la bibliothèque, et certaines étagères étaient presque vides. Mais en haut, tout en haut de l'une d'entre elle se trouvait un DVD mythique dont la vu fit faire à mon cœur un petit bond dans ma poitrine : Le Cinquième Élément. Mon film préféré... Réfléchissons. Il n'y avait personne dans les parages. La bibliothèque était aussi silencieuse qu'un tombeau. On ne saurait pas que j'avais « emprunté » le film...
Je commençai donc à grimper, prenant appui sur mon pied valide, tendant désespérément la main vers le boitier violet qui semblait me narguer quelques centimètres plus haut. J'y étais presque ! Encore un petit effort et... Soudain, l'étagère se mit à pencher. Trop vide et emportée par mon poids, elle commençait à basculer. Je redescendis le plus vite possible, mais le mal était fait. Les DVDs glissèrent de leurs présentoirs les uns après les autres et Le Cinquième Élément me tomba même sur la tête !
J'attrapai la bibliothèque, la poussant de toutes mes forces pour la redresser, mais la douleur qui explosa dans mon poignet droit fut insupportable ! Et l'étagère penchait toujours plus...

-Gareth, imbécile ! marmonnai-je furieusement entre mes dents. Pourquoi t'es jamais là quand j'ai besoin de toi ? JE VOUS EN PRIE ! S'IL Y A QUELQU'UN, VENEZ M'AIDER !


Dernière édition par Robin Flavia le Dim 13 Juin 2010, 00:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estelle Kolir
Ne cherchez pas, vous avez tors, mon groupe est le meilleur !

avatar
Ne cherchez pas, vous avez tors, mon groupe est le meilleur !
• Messages : 40
• Inscrit le : 24/05/2010


Le Personnage
• Handicap:
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Re: Mourir écrabouillé sous une bibliothèque [Fini - Suite à l'hôpital]   Sam 12 Juin 2010, 22:27

Un bruit, un son, quelque chose de désagréable.

Estelle était venue tôt à la bibliothèque, elle qui n'avait pas l'habitude de se lever aussi tôt. Mais elle n'arrivait pas à dormir, alors du coup, elle est allée dans ce grand bâtiment comme à son habitude lorsqu'elle dort mal, lire un conte qu'elle adore. Alice au pays des merveilles. Oui, c'était pour enfant, mais elle n'en avait que faire de cela, elle adorait ce livre. Elle aimerait elle aussi vivre ce genre de chose comme Alice, ou presque, mais elle sait que c'est impossible. A côté, un livre fermé, un peu du même genre de le premier. En s'approchant, on pouvait voir qu'elle n'était pas seulement affalée, elle dormait, et à point fermé en plus. Au vu de l'avancée dans le livre, elle devait être là depuis 1 heure à peu près.

Elle se réveilla tout doucement et décolla la page du livre de sa joue avant de regarder autour d'elle avec une tête qui voulait dire 'Ou est-ce que je me suis endormie moi... ?' Elle comprit très vite où elle était au vue des grandes étagères pleine de livres qui se dressaient les unes derrières les autres tout autour d'elle. Elle s'étira, de tout son long, tellement qu'elle en tomba à la renverse et sa tête heurta violemment le sol. 10 minutes, c'était le temps qu'elle a mit avant de se souvenir de qui elle était, ce qu'elle faisait là, ce qui lui était arrivé, quel jour nous étions, dans quelle ville était-elle... Bref, pour reprendre ses esprits. Elle se releva et remit la chaise en place avant de se mettre à se racler la gorge comme pour reprendre son sérieux. Elle ferma le livre puis le prit d'une main, de l'autre, elle tenait le bouquin qui n'avait pas été ouvert. Elle alla ranger le premier dans son étagère puis se dirigea vers la documentaliste aux airs endormis pour emprunté l'autre. Puis elle eut un remord, laissant le deuxième à la documentaliste, elle alla chercher le premier pour le relire pour la énième fois. Elle se dirigea alors doucement vers l'étagère puis entendis des bruits suspects... Mais elle ne préféra pas y prêter attention, croyant que c'était un couple qui faisait n'importe quoi... Un couple ? N'importe quoi ?? Estelle secoua énergiquement la tête pour chasser cette idée de la tête, non franchement, ce n'est pas des chose qu'une jeune fille de son âge devrait penser... Attendez, elle a 20 ans non ? Donc elle peut y penser... De nouveau elle secoua la tête, provoquant un mal de crâne au niveau de là où elle s'était cognée en tombant comme une débutante. Les bruit étranges persistèrent, c'était au niveau des étagère où étaient entreposés les livres Atlas. C'était sur son chemin alors elle alla voir. Non, elle n'était pas perverse, elle voulait juste vérifié si c'était bien cela ! Et si c'est ça ? Bah... Elle partira en courant...

Elle arriva au niveau des étagères mais il n'y avait personne. Estelle angoissa un peu, un voleur ? Oui, parce qu'on ne pouvait pas dire que dans sa démarche, elle était discrète, on dirait un éléphant ! Saut qu'elle était plus petite, elle était pas grise... Et puis elle faisait pas tant de bruit que cela... Bon, en fait, c'était pas une démarche d'éléphant. Bref, tout cela pour dire que ses chaussures étaient bruyantes sur le sol et que à cause du vide, cela raisonnait. Elle regarda aux alentours, personne. Elle commença à se demander si ce n'était pas elle qui avait imaginer des choses... Persuadée de cela, elle repartie en direction de la documentaliste lorsqu'un gros bruit, ou plutôt une multitudes de petits bruits se firent entendre. Reconnaissant le bruit caractéristiques des boîtes vides des DVD, oui vides, c'était une précaution pour éviter le moindre vol, elle accourus vers l'étagère toujours le livre dans les bras.

_ JE VOUS EN PRIE ! S'IL Y A QUELQU'UN, VENEZ M'AIDER !

Quelqu'un venait de crier, un garçon. Alors quelqu'un était sous l'étagère qui devait sans doute tomber. Elle arriva devant l'étagère bancale et vit effectivement un garçon, il devait sans doute être plus jeune qu'elle. Elle remarqua sans être une grande observatrice qu'il avait le poignet droit et la jambe gauche en mauvais état. Elle ne savait pas trop quoi faire avec ses mains qui ne lui obéissaient pas beaucoup, mais elle alla sur la tranche de l'étagère et tenta de la remettre en place en la re-basculant tout en essayant de pas faire que pousser le meuble. Elle demanda au garçon de pousser plus fort. Quelques minutes plus tard, l'étagère avait arrêter de pencher avec l'aide de la documentaliste et d'agent d'entretiens. La jeune femme demanda fermement au garçon et à Estelle de tout ranger tandis qu'elle prit le livre d'Estelle des mains pour le remettre à sa place, elle lui avait confisquer. Elle fit la moue, puis se mit à genoux tout en ramassant les boîtes par terre, visiblement énervée. Elle ouvrit un DVD au hasard, sur 'le cinquième élément', montrant l'intérieur vide au jeune homme, puis une petite fiche à côté du même film.

_ Tu savais qu'ici, il n'y avait rien dans les DVD et que pour en emprunter un, il y avait des petites fiches à bonne hauteur pour éviter ce genre de problème ?

Oui, c'était même logique, une personne en fauteuil pourrait jamais attraper un DVD si non, les livres étant le plus souvent à bonne hauteur. Estelle pensait qu'il voulait le voler, mais elle renonça à cette idée, trop naive, elle lui demanda s'il allait bien et commença à tout ranger comme elle le pouvait. C'était pas facile avec ces mains et ce problème de distinction de certaines lettres, mais elle y arrivait plutôt bien. 2 heures fût le temps qu'ils mirent pour tout ranger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Flavia
Emmerdeur International

avatar
• Messages : 427
• Inscrit le : 12/06/2010
• Localisation : Dans un monde de Ouf' mon frère ! =°


Le Personnage
• Handicap:
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Re: Mourir écrabouillé sous une bibliothèque [Fini - Suite à l'hôpital]   Dim 13 Juin 2010, 00:49

Je commençais vraiment à paniquer quand quelqu'un arriva et entreprit de m'aider.
- Pousse plus fort ! m'ordonna la fille après quelques secondes de lutte commune.
Car c'était une fille. Blonde avec de grands yeux bleus et de hautes couettes qui rajeunissaient son visage déjà enfantin, mais très joli. Même Gareth la trouvait mignonne ! Elle avait l'air...
La bibliothèque grinça.
Concentre-toi, Robin, concentre-toi !
A eux deux, ils réussirent à redresser l'étagère. Évidemment, la bibliothécaire était furieuse et elle confisqua le livre que voulait emprunter la jeune fille, avant de nous ordonner de ranger immédiatement toute cette pagaille que je venais de semer. Je lui fis une grimace lorsqu'elle partit rejoindre son bureau en claquant des talons, puis commençai à ramasser les boîtes de DVD.
-Tu savais qu'ici, il n'y avait rien dans les DVD et que pour en emprunter un, il y avait des petites fiches à bonne hauteur pour éviter ce genre de problème ? me demanda la fille en brandissant Le Cinquième Élément.
Elle avait l'air furieux, ce qui la rendait encore plus charmante : à cause de ses vêtements, on aurait dit une petite écolière rebelle en colère. Je me retins de pouffer de rire et baissai piteusement les yeux en marmonnant un « Pardon... » si petit qu'elle ne l'entendit pas.
Il nous avait fallu deux heures au moins pour ranger tous les DVDs en silence. Il faut tout de même avouer que nous n'étions pas très efficaces ; moi parce que j'avais mal partout et que je passais mon temps à fourrer furtivement les boîtes des DVDs dans mes poches avant de me souvenir qu'elles étaient vides, elle parce qu'elle était incroyablement maladroite et qu'elle paraissait ne pas connaître son alphabet. Alors pour ranger par ordre alphabétique, je vous explique même pas...
Une fois la dernière boîte posée sur l'étagère, je poussais un soupir de soulagement.
-Voilà une bonne chose de faite ! Merci. Au fait, je m'appelle Robin. Robin Flavia.
Et je lui tendis une main gantée et amicale tout en lui faisant le sourire le plus désarmant que j'avais en stock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estelle Kolir
Ne cherchez pas, vous avez tors, mon groupe est le meilleur !

avatar
Ne cherchez pas, vous avez tors, mon groupe est le meilleur !
• Messages : 40
• Inscrit le : 24/05/2010


Le Personnage
• Handicap:
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Re: Mourir écrabouillé sous une bibliothèque [Fini - Suite à l'hôpital]   Dim 13 Juin 2010, 15:37

5 boîtes, 4 boîtes, 3 boîtes, 2 boîtes 1 boîte... Finis ! Estelle n'en voyait plus le bout pendant un moment, elle se rendit donc conte que cette bibliothèque avait pas mal de choix, tellement que s'en était limite trop. Elle commençait à entre des gens parler tout autour, l'heure étant un peu plus avancée, il y a forcément plus de monde. La jeune fille en rougis de honte, elle qui avait les cheveux mal coiffés, les bras en l'air et qui faillit crier sa joie d'avoir fini le travail, on ne pouvait pas dire qu'elle était classe comme ça... Tout le monde partis quelques minutes plus tard et Estelle, qui avait quand même baisser les bras entre deux, soupira, quand celui qui l'a aidée, ou plutôt celui qu'elle a aidé lui parle.

_ Voilà une bonne chose de faite ! Merci. Au fait, je m'appelle Robin. Robin Flavia.

Elle se retourna vers lui, ne l'avait-il pas reconnus ? D'un sens, c'est un peu normal, on reconnait plus facilement le groupe que elle, même si elle apparait un peu partout grâce à ces saletés de paparazzi qui n'ont toujours pas compris qu'avant d'être leurs manager, Estelle était leurs amie de lycée ! Bon, ne pensons plus à ces idiots, et présentons-nous.

_ Ah ! Euh... Moi c'est Estelle, Estelle Kolir, enchantée.

Ou pas, a cause de lui, elle avait plus son livre adoré, et en plus, elle était en retard, bah bien ! Elle prit son portable et vit qu'elle avait un sms de la part d'un des membres du groupe qui disait que le rendez-vous était annulé... N'est-ce pas ironique ? C'est eux qui doivent prévenir leurs manager qu'un rendez-vous est annulé, mais ou va le monde ?! Estelle était encore plus énervée, elle avait manqué à son travail à cause de cet idiot maladroit qui apparemment avait bel et bien tenter de voler quelque chose pour que l'étagère tombe comme cela ! Comment avait-elle deviné ? Les tendance de ce Robin à mettre des boîtes de DVD dans sa poche avant de se souvenir de ce que la demoiselle avait dit. Bien entendu, elle ne le vit le faire qu'une fois sur toute les autres fois. Elle rangea son portable dans un soupir de mécontentement.

_ Tu as de la chance, mon rendez-vous est annulé, et je n'ai pas l'intention de t'amener à la police, je suis trop gentille.

Elle était énervée, et quand elle est énervée, c'est tout toute autre Estelle, s'en est flippant. Autant en temps normal elle est plutôt timide, adorable et gentille, autant quand elle est énervée, elle plus plus froide.

_ Bon, et tu viens d'où pour ne pas savoir quelque chose d'aussi logique ?

Elle l'observa de haut en bas, puis lui dit en soupirant et reprenant son sourire adorable habituel

_ Bon, je t'accompagne à l'hôpital, si non tu risquerais d'avoir pas mal de problèmes, suis-moi, j'ai une voiture...

Puis elle se retourna pour aller voir la documentaliste et récupérer ses livres. Cette dernière alla vérifié puis lui rendit ses livres et Estelle, maintenant de très bonne humeur attendait Robin avant de monter en voiture et aller en direction de l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin Flavia
Emmerdeur International

avatar
• Messages : 427
• Inscrit le : 12/06/2010
• Localisation : Dans un monde de Ouf' mon frère ! =°


Le Personnage
• Handicap:
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Re: Mourir écrabouillé sous une bibliothèque [Fini - Suite à l'hôpital]   Dim 13 Juin 2010, 16:37

-Ah ! Euh... Moi c'est Estelle, Estelle Kolir, enchantée, me répondis la fille, bien qu'elle n'ait pas l'air enchantée du tout.
Simple politesse, j'imagine. J'étais tout penaud face à elle, dont la colère n'avait pas diminué pendant deux heures. Mon sourire ne lui plaisait pas ? Et bien tant pis pour elle, voilà ! Conscient de me comporter comme le plus idiot des gamins colériques, je croisai les bras et pris un air boudeur.
Sans me prêter la moindre attention, ce qui me vexa encore plus, elle sortit son portable, consulta ses messages et fut encore plus énervée que tout à l'heure. Mais je ne lui avais pas demandé de m'aider moi hein ? Elle n'avait qu'à me laisser mourir écrabouillé sous cette bibliothèque, comme ça elle n'aurait pas eu de regrets ! C'est à ce moment là qu'elle me demanda d'un ton accusateur:
-Bon, et tu viens d'où pour ne pas savoir quelque chose d'aussi logique ?
Puis, comme je ne répondais pas et que je regardais mes pieds tristement, elle sembla s'adoucir. Après m'avoir observé, elle eut un soupir et un sourire charmant.
-Bon, je t'accompagne à l'hôpital, si non tu risquerais d'avoir pas mal de problèmes, suis-moi, j'ai une voiture...
Tout content, je la suivis d'un pas bondissant à travers grande salle à présent pleine de gens, fis un geste très obscène à la bibliothécaire en la croisant et sortis sous le soleil qui paraissait éclatant en cette journée de printemps. J'étais ébahi qu'elle veuille bien s'occuper de moi. Après tout, je venais quand même de lui gâcher son après-midi ! Peut-être que sa bonne humeur était revenue parce qu'elle avait retrouvé son livre ? Alice Au Pays Des Merveilles... Intéressant comme choix. Je me promis de l'interroger plus tard. Et moi je n'avais pas eu Le Cinquième Élément, finalement. Bah, de toute façon je le connaissais par cœur, maintenant ! J'avais dû le voir une bonne dizaine de fois dans toutes les langues ! Je pressais l'allure pour rejoindre Estelle, qui était déjà dehors.
-Je viens de France ! lui lançai-je d'une voix forte en boitillant jusqu'à elle qui m'attendait devant sa voiture. Et en France, on prend ce qu'on veut emprunter et on l'amène au bureau à l'entrée ! C'est juste que je suis pas encore bien habitué aux systèmes de cette île. Je suis là depuis combien...
Je comptai sur mes doigts, avant de me souvenir que j'étais arrivé hier soir.
-Un jour ! Alors j'ai pas eu le temps encore de m'adapter.
Je parlais trop, c'est sûr. Sinon elle m'aurait déjà répondu. Mais il faut avouer aussi que je ne lui laissais pas le temps d'en placer une ! Elle devait être en train de regretter de m'avoir proposé de l'aide. Cependant, si c'était le cas, elle ne le montrait pas car elle avait l'air apaisé. Elle était encore plus jolie au soleil : ses yeux paraissaient limpides et son sourire éclatant. J'eus du mal à détacher mon regard d'elle, mais il le fallait bien. Oui, car à ses côtés était garée une incroyable voiture ! Tellement classe que j'en perdis mes mots et dus me retenir de me jeter sur elle pour la prendre dans mes bras. Je sentais que Gareth avait une envie folle de la conduire, juste pour pouvoir faire rugir le moteur !
Même pas en rêve, mon vieux ! pensai-je le plus fort possible.
C'était une magnifique BMW Z4 grise cabriolet. La capote était rabattue et on pouvait voir les sièges en cuir qui se doraient au soleil.
-Non... je finis par lâcher. C'est quand même pas ta voiture ? Comment t'as fait pour en avoir une pareille ? Mais alors, ajoutai-je en la regardant de haut en bas, t'es pas lycéenne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estelle Kolir
Ne cherchez pas, vous avez tors, mon groupe est le meilleur !

avatar
Ne cherchez pas, vous avez tors, mon groupe est le meilleur !
• Messages : 40
• Inscrit le : 24/05/2010


Le Personnage
• Handicap:
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Re: Mourir écrabouillé sous une bibliothèque [Fini - Suite à l'hôpital]   Dim 13 Juin 2010, 18:01

Il boitillait un peu, alors Estelle dût l'attendre un peu plus que ce qu'elle avait prévu, mais ayant son livre en main et étant de bonne humeur, cela ne la dérangeait finalement pas plus que cela.

_ Je viens de France ! lui lançai-je d'une voix forte en boitillant jusqu'à elle qui m'attendait devant sa voiture. Et en France, on prend ce qu'on veut emprunter et on l'amène au bureau à l'entrée ! C'est juste que je suis pas encore bien habitué aux systèmes de cette île. Je suis là depuis combien...

France ?! Elle a bien entendu ? Estelle le regarda les yeux rond, il venait du même pays qu'elle ! Pourtant Dieu sait à quel point les nationalité étaient mélangée ici, il fallu qu'elle tombe sur un kleptomane français ! Elle hallucinait. Bon, il est vrai que comme cela fait 3 ans qu'elle est à Pacydna, elle ne se sent plus tellement française mais bon, la France, c'est ses racines ! Elle le voyait conter sur ses doigt puis se rendre conte que cela ne faisais qu'une journée qu'il était là, il est donc normal qu'il ne connaisse rien à cette ville. Estelle lui souris, finalement, aurait-elle bien fait de l'aider, même si d'un sens, elle l'aurait fait de toute manière, elle n'aime pas voir les gens en difficulté. Le jeune homme semblait plus qu'émerveiller devant la voiture de la jeune fille, chose normale, sauf qu'il lui dit quelque chose qu'on lui fait souvent et qui l'énerve un peu, enfin, même si là, elle ne fit rien, elle était bien trop contente d'avoir eu son livre...

_ Non... finit-il par lâcher. C'est quand même pas ta voiture ? Comment t'as fait pour en avoir une pareille ? Mais alors, ajouta-t-il en la regardant de haut en bas, t'es pas lycéenne ?

Elle soupira un peu, elle avait tellement l'habitude de la prendre pour une lycéenne, que maintenant elle était limite blasée, surtout avec le chanteur qui adore plus que tout l'embêter avec cela ! Rien que d'y penser elle a envie de l'étrangler... Bref, passons. Elle décroisa les bras et ouvrit la portière coté passager pour faire entrer Robin avant de puis répondre :

_ Non, j'ai 20 ans et je suis manager du groupe que l'on peut voir sur l'affiche là haut.

Elle montra une grande affiche qui se trouvait sur un panneau publicitaire juste derrière eux. Il y avait écrit 'Hope Dreamers' dessus. Nom pas original du tout, je vous l'accorde, mais lorsqu'ils ont fait le groupe, ils étaient au lycée et ils avaient l'intention de le changer, même si maintenant, c'est rester comme cela. Ils n'en ont pas spécialement honte, mais ils n'en sont pas fière non plus. Il y avait dessus 4 hommes dont un grand et un androgyne, les deux autres étant à peu près normaux, à quelques différences près.

Après qu'ils aient montés dans la voitures, ils allèrent à l'hôpital, lieu où Estelle a connus la plus grande dame de Pacydna : La femme du maire, Alice Coterring.

[Ton prochain RP doit se faire à l'hopital avec comme titre 'Mourir écraser par une bibliothèque (partie 2)' a toi de choisir si tu laisses en libre ou seulement avec Estelle.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mourir écrabouillé sous une bibliothèque [Fini - Suite à l'hôpital]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mourir écrabouillé sous une bibliothèque [Fini - Suite à l'hôpital]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soeur pour toujours (Petite Lune) ::FINI:: suite dans la mer originelle
» La Bibliothèque de Mazarbul
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pacydna City ::  :: Archives :: V.1 :: RP-