Partagez | 
 

 Une balade presque banale [Kadzue Adachi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Faellia Ayumi

avatar
• Messages : 14
• Inscrit le : 16/11/2010
• Localisation : Je ne sais plus.


Le Personnage
• Handicap:
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Une balade presque banale [Kadzue Adachi]   Mar 16 Nov 2010, 23:49

Le parc, Faellia aimait. Beaucoup de gens y passaient. Certes, elle passait invisible à leurs yeux mais au sien, ils étaient tous là et elles les étudiaient doucement, sans un bruit. Elle aimait le parc. Elle l’adorait même. Pas autant que certains endroits mais tout de même. Sauf aujourd’hui, elle fut prise d’un léger ennui soudain.
Il n’y avait rien à faire après tout, rien à faire lorsqu’on est seul et que tous se retrouvent ici entre amis ou bonne connaisance. Rien sauf s’inventer quelque chose à faire. C’est pourquoi aujourd’hui la jeune Ayumi s’attarderait sur un sujet d’étude bien intéressant; Les bras qui vont dans le sens opposé des jambes lorsque les gens marchent. C’est agaçant n’est-ce pas? Ce mouvement ballottant contre notre gré. Enfin il n’y a que lorsqu’on y pense que ça dérange, et là la jeune Faellia y pensait intensément. C’est pourquoi elle s’arrêta, observant les autres personnes marcher. Certains étaient futés; Ils ont trouver le moyen pour atténuer cela en mettant leurs mains dans leurs poche, système assez ingénieux elle doit bien l’avouer. Malgré tout, il y a toujours un léger mouvement au niveau des coudes, si l’on regarde bien attentivement. Et si l’on se concentre pour faire aller les bras au même rythme que les jambes? Booof. Ça marche un instant, mais on a l’air tout aussi stupide. Ou bien si c’est juste Faellia qui est incapable d’avoir l’air naturel en faisant cela? L’étude approfondit lui apprit que certains avaient de grand mouvements de bras tout comme elle, d’autre marchaient avec les bras légèrement collé contre eux, certains tenaient des choses dans leurs bras pour ne pas avoir à les laisser libre et donc contrer ce phénomène naturel plus qu’embêtant. Et les paraplégique? La chance de ne pas avoir ce mouvement constant. À moins que cela ne leurs arrivent aussi? Elle devrait leurs demander. Mais elle ne saurait pas comment, et ils le prendraient mal, ca parait égoiste de dire qu’ils ont de la chance alors que dans les faits, ils n’en pensent souvent pas autant et tout cela pour une histoire de bras. À éviter, donc. Et dire que les aveugle ne peuvent pas voir tout cela. Ont-ils seulement conscience que leurs bras bougent ainsi? Tant de question, si peu de réponse. À noter : Se trouver un ami savant qui pourrait répondre à tout cela sans ressentir aucune frustration quelconque ou énervement à son égard. Objectivement, faire en sorte que cet ami lise dans les pensées et ne soit pas trop troublé ou confus par tout ce qui s’y bouscule. Ça existe ce genre de personne? Par la suite, se trouver un calepin ou noter tout cela, ça aiderait à tout mémoriser, ayant déjà oublier la première chose à noter… Ah oui, un ami. Et ne pas échapper ce calepin ou l’oublier n’importe où. Ou le laisser entre des mains malveillante qui pourraient s’en servir pour de sombres dessein. Tant de choses à se rappeler pour un sujet si banal en apparence.

Celle-ci s’assis finalement sur un banc, bien dans le milieu, mauvaise habitude qu’elle ne se défait plus, regardant toujours les gens qui y pensaient, perdue dans ses observations et ses réflexions du jour sur les bras qui bougent. Avec des béquille aussi, nos bras doivent bouger en sens inverse des pieds. Dommage, première solution à éliminer. La vie serait plus simple avec quelqu’un à qui parler, peut-être que ça lui ferait quelque chose d’autre à penser au lieu de s’en faire avec des banalitées, quoi qu’elle ne croit pas le moindre du monde que ce soit des banalitées. C’est vrai quoi, pourquoi ils bougent comme ça les bras…

- Pourquoi c’est si compliquer de se trouver un ami?

Un silence s’en suivit ou là bouche restait entre-ouverte mais le cerveau ne lui envoyait rien à se dire, lui envoyant plutôt des pensées diverses. Moment de réflexion pour lui signifier qu’elle agissait en gamine là. Et son image qu’elle projetait une fois de plus? Déjà le physique… Oh non! Ça recommençait! Pourquoi en dix-huit ans, c’est toujours les mêmes discours qui reviennent? Aucune évolution, rien! Un éternel recommencement. Était-elle à ce point désespérer? Elle baisa les yeux, fixant le sol. Après tout des personnes cruels se trouvaient des bandes d’amis comme eux, des filles superficiels et tout et tout. Alors pourquoi pas elle? Parce que si on en suit cette logique, elle finirait avec des gens comme elle… Mais elle veut connaître et apprendre sur les autres, comprendre les gens qui l’entourent. Si ils sont comme elle, elle les comprendra trop facilement. Ce n’est pas amusant. Elle à souvent essayer, et essaie toujours. Pas qu’elle est désespérer, mais elle est persévérante. Sauf qu’ici, il y a beaucoup de gens qui ne veulent ou ne peuvent pas parler. Et elle aime bien écouter, n’arrivant pas à bien s’exprimer. Parfois elle écoutais les conversation des autres. Ce n’est pas une bonne chose, elle le sait. Mais bon.

Une minute de silence. C’est rare ces temps-ci. C’est rare que son cerveau lui laisse un répit. Mais elle prit une pose, pour essayer de visualiser un peu sa situation. C’était moins exigeant qu’à l’habitude, ou elle pense à trop de choses à la fois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade presque banale [Kadzue Adachi]   Mer 17 Nov 2010, 23:29

[Wahou la longueur O.o]

Kadzue et son grand-frère avait emménagé récemment dans Pacydna city, il est vrai, la jeune fille devait l'admettre, cette ville était vraiment très bien aménagée pour faciliter l'accès à n'importe quel endroit, ou presque, pour tout les handicapés. De toute façon, ici, les trois quarts des habitants étaient handicapés...que ça se voit physiquement ou pas.

Son grand-frère était parti en ville, donc la jeune enfant décida d'aller se promener. Ainsi, elle allait pouvoir visiter un peu la ville, et peut-être trouver des endroits qui lui plairaient, des endroits qui pourraient la calmer pendant ses crises. Ça, elle en avait bien besoin, et donc, elle profitait de l'absence de de ses crises pour aller chercher ces fameux endroits.
Kadzue aimait ces moments, ces doux moments de calme sans crise, qu'elle soit seule ou accompagné, même si elle préférait être seule. On ne sait jamais, une crise peut venir à tout moment...

La jeune fille finit par se retrouver devant le parc, elle y entra, peut-être qu'elle trouvera ici même, dans ce joli lieu, le premier endroit qui la calmerait.
Kadzue marchait et sentit le calvaire arriver...Son visage commença à former des grimaces, sans cesse, et toujours des différentes! Les gens la regardaient de travers...elle détestait ça, ce n'était pas de sa faute pourtant. Et comme ça l'agaçait, sa crise s'aggravait, résultat, ses épaules se mirent à tressauter et donc, ses bras faisaient de drôles de mouvements.

La gamine, toujours en marchant, et en plein dans une petite crise pour le moment, remarqua une jeune fille sur un banc, en plein milieu. Que devait-elle faire? Allez lui parler? Rester là où elle était? Ou même s'éloigner? Mais, elle avait besoin qu'on la calme, alors peut-être que cette jeune femme seule y arrivait. Mais si jamais sa crise devenait plus violente, alors elle devrait repartir. Kadzue s'approcha d'elle, alors que des bruits bizarre commençaient à sortir de sa bouche...
Elle s'assit sur le banc et put enfin dire:

- Salut, je m'appelle Kadzue et toi?

Elle espérait que la jeune fille veuille bien lui parler. Elle aurait bien besoin d'une amie, son grand-frère ne pouvait pas tout supporter à lui tout seul, et puis, c'était un garçon...
Elle regardait les gens passer, tout en ne pouvant empêcher ses grimaces, ses mouvements brusques d'épaules et des bras et des drôles de bruits.
Revenir en haut Aller en bas
Faellia Ayumi

avatar
• Messages : 14
• Inscrit le : 16/11/2010
• Localisation : Je ne sais plus.


Le Personnage
• Handicap:
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Re: Une balade presque banale [Kadzue Adachi]   Jeu 18 Nov 2010, 00:48

Le petit calme installé momentannément dans sa tête ne dura pas longtemps alors qu’une jeune fille marchait par là, faisant des mimiques amusantes. Et pas seulement au niveau des bras! Peut-être le faisait-elle exprès, elle semblait jeune après tout. Pour attirer l'attention? Du moins cela semblait fonctionner, les passant la regardaient étrangement, presque avec dégout. C'est pas très gentil tout ça... Quoi que en y regardant bien, elle lui ressemblait un peu, presque la même couleur de cheveux, rondeur du visage, enfin sauf bien sur au niveau de la grandeur… C’était si injuste!!! Pourquoi ne pouvait-elle pas sembler adulte? Mais non... Lui restait plus qu'à se chercher dans une vie future un mari aveugle...

Cependant, elle vit vite que celle-ci se rapprochait. Son cœur se mit à se débattre. Quelqu’un l’approchait vraiment de son plein gré? Surement parce qu'elle ne l'avait pas entendue encore, après ce serait foutu, ou qu'elle ne voyait pas encore comment Faellia se comportait. Alors là c’est la cata, la jeune Ayumi ne s’y était pas préparée. Pour sur elle allait dire une grosse connerie monumentale! Tout d’abord, de quoi parler? Du beau temps, comme dans toutes les conversations civilisées qui riment à rien? De ce qu’elle faisait à la regarder ainsi? Car c’est peut-être là ce qu’elle venait lui demander… L’invitée à la rejoindre? Sauf peut-être qu’elle la trouve déjà cinglée, vaut mieux dans ce cas ne pas ouvrir la bouche, non?

<< Salut, je m'appelle Kadzue et toi? >>

Elle venait se présenter, s'asseoyant à côté de celle-ci. Elle avait une jolie voix, somme toutes, ne semblant pas venir ici pour se moquer d'elle. Ça lui fit un peu bizarre sur le coup, tant qu’elle en oublia de réfléchir de façon qui se voudrait sencer, les mots se précipitant presque dans l’ordre de ce dont elle avait énumérer plus tôt. Choses qu’elle ne voulais pas vraiment dire, n’étant que des pistes pour essayer de trouver quoi lui dire. C'est comme ça, son cerveau lui avait envoyer tellement d'information en même temps que sa bouche n'avait pas pu suivre le fil et s'était contenter de tout répêter en bonne et du forme à une vitesse qu'elle essayait de modérer. Peine perdue, elle avait tout enfiler sous le même ruthme, un grand sourire aux lèvres.

- Heummm. Oui, moi c’est Faellia, Faellia Ayumi, mais tu peux dire Fa, Fae ou encore simplement Faellia, c'est au choix parce que benn, j'ai jamais vraiment eue de surnoms, style. Il fait beau ici, non? Enfin, je dit ça mais depuis que je suis ici, il fait toujours beau. Tu est ici depuis longtemps, enfin sur cette île quoi? C’est rare que l’on me parle, tant que j’observais les bras des gens genre tséé quand tu passe pour une mongole. Enfin, je veux pas que tu pense que je suis fêllée, mais c’est juste que ça m’était venue comme ca, et pas non plus que je trouves ça drole tes grimaces, quoi que oui en fait, mais pas contre toi, c’est juste divertissant tu vois…

Vlam. Connerie monumentale fraichement sortie de la Faellia Corp' et qui viens de s'écraser dans le visage d'une pauvre jeune fille innocente qui n'a rien demander de tel. En plus, elle parle bizarrement, non pas dû à une maladie quelconque, mais plutôt un joli mélange de culture et d'expressions toujours restés dans son vocabulaire, la jolie influence des québécois et des canadiens en plus des adolescents au langage effervescent. Première solution, la fuite à l'Italienne. Mais est-ce que les Italiens fuiraient vraiment ou si ce n’est encore là qu’une expression inventée sans but réel dans le but d’énerver la jeune fille? Et puis non, elle ne veut pas non plus empirer son cas en fuyant. Solution numéro deux, fondre en plate excuses jusqu'à ce que mort s'en suive... Attends, non, mais jusqu'à ce que mort s'en suive, c'est vraiment trop cruel! Elle ne veut pas faire de mal à personne, bien loin de là. Solution numéro trois... Tiens, pourquoi elle agite ainsi les épaules? Une nouvelle dance à la mode qu’elle pratique? Et les bruits? Elle l'aurait tant fait peur à parler comme ça? Peut-être est-elle atteinte d'une maladie tel le loup-garoutisme et que maintenant elle voudrait la manger... C'est possible?

* Ouuulà, Fa, tu as dix-huit ans, bring in on, tu ne vas pas jouer les peureuse toute ta sainte vie. Les loup-garou, ça existe pas. Peut-être que tu l'as simplement offusquée... Et dans ces temps-là, paniquer est encore la pire des solutions *

Celle-ci se reprit. Peut-être un mal de gorge ou une maladie quelconque, qui sait? Il ne faut jamais juger personne, et elle le sait très bien. La jeune fille est dénudée de méchancetée, c'est simplement que l'on peut aisément mal interpreter ses dires. Et puis elle voulait peut-être un peu trop une amie qu'au fil des ans elle avait oublier ce que ce terme voulait réellement dire. C'était triste en un sens de se dire que l'on cherche une amie à ce point et que l'on arrive même pas à communiquer avec les gens. Même si elle parle et parle, il y a toujours ce mur, car ses paroles sont enfermées dans une bulle qu'elle seule semble comprendre. C'est vrai quoi, elle arrive difficilement a s'exprimer et lorsque c'est pour parler de ce qu'elle ressent, alors là c'est encore plus foireux.

- Heum... Je suis désolée... Dit-elle, confuse. elle ne voulais pas s'emballer comme cela et dès lors elle ne savait plus que dire. Elle ne pouvait pas vraiment rajouter quelque chose, elle agraverait sûrement son cas.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une balade presque banale [Kadzue Adachi]   Sam 27 Nov 2010, 20:07

[Désolée du temps de réponse, j'étais malade]

Kadzue attendait patiemment la réponse de la jeune inconnu, et cette réponse...quelle surprise! La dénommée Faellia puisqu'elle s'était présentée, avait tout débitée à une vitesse plus qu'étonnante! Résultat, la jeune fille se mit à rire, elle venait de tomber sur quelqu'un assez drôle apparemment! Mais, ce n'était pas pour se moquer, elle était juste drôle.

La dernière phrase la coupa net dans son rire, elle baissa la tête, comme d'habitude, ça finissait ainsi...Kadzue n'avait donc pas le droit à un peu de répit? Personne à pars son frère ne pourrait la traiter correctement? Personne ne pourrait la respecter pour ce qu'elle était? Monde injuste!
Les larmes lui montaient aux yeux, elle qui croyait qu'elle allait se faire accepter ici, voila que tout recommençait! Elle se dit à voix basse:


- Pourquoi?!? Pourquoi?!? Pourquoi?!?

Soudainement, les paroles qu'elle entendit la surprit, Faellia s'excusait? C'était bien la première! Kadzue eut un tout petit sourire et releva la tête avant de regarder Faellia.

- Ne dis plus jamais ça? Compris? C'est à cause de ma maladie tout ça!

Et voila, c'était repartit, elle avait parlé d'un ton méchant. Incapable de se retenir en crise, ça finissait souvent comme ça...
Elle tenta de répondre aux questions du mieux possible:


- Oui, il fait beau, et je suis arrivée y'a pas longtemps...

Elle fixait la jolie fille en face d'elle, incapable de détourner le regard, alors que sa crise grandissait et qu'elle savait très bien qu'elle ferait mieux de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Faellia Ayumi

avatar
• Messages : 14
• Inscrit le : 16/11/2010
• Localisation : Je ne sais plus.


Le Personnage
• Handicap:
• Âge:
• Relations:

MessageSujet: Re: Une balade presque banale [Kadzue Adachi]   Lun 29 Nov 2010, 04:31


<< Ne dis plus jamais ça? Compris? C'est à cause de ma maladie tout ça! >>

Faellia n’était pas naïve. Pas au point de se trouver sur une île pour handicapé sans savoir que c’était donc qu’il y avait ici des gens malades ou atteint d’une quelconque façon. Certes il lui arrivait de l’arriver, tout lui semblant si beau alors que la réalité était tout autre. Sauf que le fait qu’elle le lui rappelle aussi brusquement, ça le lui ramena un peu sous le nez. Et oui la grande, bienvenue dans la réalité ou les gens ont des émotions et que tu les blesse sans t’en rendre compte. Chapeau. De plus elle avait parue froide et tranchante. Peut-être qu’elle ne voulait pas s’éterniser, étant venue s’asseoir que pour se reposer et dit son nom que par pure politesse… Heum, non, la solution la plus plausible restait qu’elle avait fait une folle d’elle, comme d’habitude. Jouait presque nerveusement avec une mèche de cheveux, elle se demandait comment réparer la gaffe.

Parce que non les tics présent de la jeune fille ne la gênaient pas le moindre du monde. Elle ne voulait pas non plus que la dénommée Kadzue pense qu’elle l’a traitait en bête de foire. Elle ne faisait que… Tout dire sans trop y penser dans ce genre de situation. Mais il fallait qu’elle lui fasse comprendre que cela ne lui dérangeait pas, qu’elle n’avait pas voulue dire cela. Quitte à se répéter encore et encore en utilisant toujours d’autres termes…. Ouch, effort monumental pour le cerveau en vue! Une chance qu’elle avait appris il y a longtemps qu’un cerveau ne se foule pas, sinon elle aurait eu un plâtre constant sur la tête.

-D’accord, je promets de ne plus jamais dire qu’un truc pas drôle est drôle sans m’en rendre compte! Parce que ça blesse tout plein de gens alors que c’est pas ça que je voulais dire en fait… C’est embêtant a la longue, et a force les gens m’évitent quoi… D’ailleurs, moi aussi je suis malade. Mentalement! Bon, rien de très grave, apparemment il est impossible que j’en meure sauf si je fonce dans un auto parce que j’étais pas totalement là. Alors là ce ne serait pas chouette, hein, du coup que l’auto me manque et que je devienne légume mais que je me rende tout de même compte que je vais vivre toujours comme ça avec comme seule compagnie une plante verte ennuyante! Quoi qu’il y en a peut-être ici, des légumes ou des plantes vertes, alors je devrais pas dire ca… Et se serait pas ma maladie qui m’aurait tué mais mon idiotie, en fait…

Est-ce que ça lui arrivait d’arrêter de parler? Le pire c’est que oui, habituellement elle ne parlait pas trop, n’aillant personne a qui le faire. Bon se parler seule pouvait lui arriver, mais tout de même. Habituellement tout ça se fait dans sa tête, et en quantité un peu plus impressionnante que cela.

<< Oui, il fait beau, et je suis arrivée y'a pas longtemps... >>

- Ah… Alors, ben… Si… On pourrait. Enfin, quoi, tu sais là, se tenir… ensemble? Tsé, ce que des amies font… Pas que je parle d’être amies, t’en a surement beaucoup avec ton joli petit visage, mais, ce serait simpa en fait.

Question existentielle du jour; Pourquoi demander un truc aussi con sans même prendre le temps de réfléchir alors qu'on viens juste de presque insulter une jeune fille qui n'a rien fait qui mérite une telle chose. Un questionnement s'impose. Peut-être parce qu'on est vraiment désespérer. Mais est-ce le cas? Surement pas puisque Faellia n'irait pas demander à quelqu'un qui lui ferait vraiment peur. Mais alors quoi? Là ou il n'y a pas de réponse, c'est qu'il y a quelque chose de bizarre. Et qui dit bizarre dit... Bizarre. À moins que la véritable raison soit plutôt qu'il y avait une légère ressemblance entre la jeune fille et elle. Et que Faellia trouvait la fillette très jolie, adorable même, et n'arrivait même pas a se regarder dans une glace sans avoir envie de rager contre ce reflet désolant. Rien, rien d'une femme. Elle ne pouvait désormais même plus se consoller en se disant que ça pousserait plus tard la poitrine, et bien non le plus tard était désormais loin derrière elle.
Et ce qu'elle rêvait d'avoir une amie! De faire des activitées de filles, tout ces trucs inutiles qui lui manquait. MAGASINER! Oh qu'elle ne le faisait jamais pour elle. Jamais, ça faisait honte aux vêtements qu'elle portait. Mais faire essayer des vêtements mignon a une fille mignonne pour lui faire plaisir, ce serait bien aussi. Non?

* Ouais, si seulement. Mais j'ai la poise avec les gens, alors on s'y fait. Et puis je lui ai déjà fait de la peine. Je déteste faire du mal aux gens, j'aimerais simplement les aider... Mais je ne sais jamais comment agir. Quelle plaie! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une balade presque banale [Kadzue Adachi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une balade presque banale [Kadzue Adachi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un dîner presque parfait
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» Balade en ville [PV : Menthos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pacydna City ::  :: Archives :: V.1 :: RP-